Organisation, réseaux et élaboration de la politique dans les ministères des Affaires étrangères européens au vingtième siècle

Workshop 16-17 October 2015, University of Cambridge, Department of Politics and International Studies, Alison Richard Building, West Road, Cambridge

Ce workshop fait partie d’un projet de recherches, financé sur 4 ans par l’AHRC (Arts and Humanities Research Council, UK), intitulé « Réseaux et acteurs dans les ministères des Affaires étrangères britanniques et français : réactions a l’idée de l’intégration européenne de 1919 a 1957 » porté par Pr. John Keiger (Cambridge University) et Pr. Gaynor Johnson (Kent University).

Le projet cherche a vérifier la thèse selon laquelle dans les ministères des affaires étrangères britannique et français pendant la période de la fin de la Première guerre mondiale – moment où les idées d’intégration européenne étaient dans l’ascendant comme moyen de sécurité internationale et de prospérité – jusqu’à l’instauration des communautés européennes en 1957, les agents des administrations centrales étaient tout aussi importants que leurs chefs politiques dans la promotion ou l’obstruction de politiques menant a une plus grande intégration européenne. Deux problématiques émergent du projet :

  1. Comment étaient organisés les ministères des Affaires étrangères britanniques et français de 1919 a 1957 en ce qui concerne les questions liées a l’intégration européenne? Plus spécifiquement, parmi les départements des ministères des Affaires étrangères (par exemple en ce qui concerne le Foreign Office britannique le Central Department, le Western European Department et le League of Nations Department) lesquels étaient les plus puissants et influents dans la promotion de politiques pro-européennes ; de quelle manière la relation de pouvoir fluctuait-elle entre les différents départements sur la durée et avec quel effet sur la politique menée ?
  2. Qui étaient les agents de l’administration centrale qui formulaient les aspects clés de la politique en matière européenne ? Plus spécifiquement, quelles étaient les origines sociales et éducatives de ces acteurs diplomatiques ? Comment ce contexte culturel et cette formation ont-ils influencés leurs visions du monde et contribués à des réseaux formels ou informels d’agents ayant les mêmes idées et prônant des politiques similaires dans leurs administrations respectives ? Comment est-ce que tous ces facteurs pris ensemble ont-ils influencé la pensée et l’action des agents sur la question de l’intégration européenne ?

Ce workshop a l’intention d’élargir cette approche vers d’autres ministères des Affaires étrangères d’autres Etats européens au cours du 20e siècle, à travers des perspectives comparatives ou non.

Des communications d’une durée de 20 minutes pourraient, à titre d’exemple, s’adresser à:

  • l’organisation des ministères des Affaires étrangères ou leur réforme

  • l’éducation et les origines sociales des agents des administrations centrales ou des diplomates

  • réseaux et sociabilité dans le monde diplomatique

  • écoles ou académies de préparation et de formation diplomatique, concours d’entrée à la carrière diplomatique et consulaire

  • l’impact de l’idée européenne sur les agents diplomatiques

  • l’influence d’autres ministères ou agences (finances, commerce, défense, banques centrales) sur les politiques d’intégration européennes

  • le processus de formulation de la politique dans les ministères des affaires étrangères (policy-making processes)

  • les ‘frictions bureaucratiques’ (bureaucratic politics) et politiques de blocage dans les ministères des affaires étrangères

Les langues de travail du workshop seront l’anglais et le français. Merci de bien vouloir envoyer le résumé de votre communication (une page A4 environ) en français ou en anglais avec un court C.V. d’ici le 15 août 2015 à jk586@cam.ac.uk. Un conseil scientifique sélectionnera les communications.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *